Je recherche

Traiter les varices par radiofréquence

Patients
Traiter les varices par radiofréquence

Efficace, peu douloureux, permettant une mobilité rapide du patient, le traitement des varices par radiofréquence a tout pour séduire. Convaincus des bienfaits de cette nouvelle technique, le Dr Eric Thomas, chef du service de chirurgie thoracique et vasculaire de l’hôpital, et le Dr Bernard Laroye, chef du pôle, l’ont adoptée il y a plusieurs années. 

« Nous traitons 45 % de nos patients qui souffrent de varices par la technique de la radiofréquence, confirme le Dr Thomas. Elle consiste à brûler la veine grâce à une sonde que nous venons placer sous échographie à l’intérieur du vaisseau ». Ce geste, d’une vingtaine de minutes, a l’avantage d’être « moins agressif que la technique classique d’endoéveinage qui implique d‘inciser dans le pli de l’aine et sous le genou pour retirer le vaisseau ».

Elle nécessite une anesthésie générale légère, voire même dans certains cas, une simple anesthésie locale. Résultats : le patient peut être pris en charge en ambulatoire, ne souffre pas ou très peu de douleurs post-opératoires et bénéficie d’un arrêt de travail de trois jours seulement contre trois semaines avec l’endoéveinage. « La tolérance au geste est excellente avec moins de complication de phlébite, d’embolie pulmonaire, d’hématome, d’infection et le risque de récidive à 7, 10 ans est faible »,  argumente également le Dr Thomas.

Il espère à l’avenir pouvoir traiter 85 % des patients via la radiofréquence maintenant que cette technique, aux résultats probants et reconnue médicalement, a été tarifée par l’Assurance maladie.

Réalisation

Intuitiv