Je recherche

Télé-expertise pour les plaies et cicatrisations complexes

Professionnels
Télé-expertise pour les plaies et cicatrisations complexes

L’hôpital s’est lancé en 2017 dans la télé-expertise pour le suivi des plaies et cicatrisations complexes de patients d’Ehpad et d’HAD en Sud Deux-Sèvres.

A l’initiative de l’hôpital de Niort, les services de gériatrie, hospitalisation à domicile (HAD) des hôpitaux du Sud Deux-Sèvres et plusieurs Ehpad ont mis en place la télé-expertise pour le suivi des plaies et cicatrisations complexes de patients d’Ehpad et d’HAD dans le sud du département. Ce dispositif innovant est piloté par le Dr Sandrine Khalifa, gériatre à l’hôpital de Niort, diplômée d’un « DIU plaies et cicatrisations ».  « Les plaies chroniques complexes sont des plaies plurifactorielles sur des patients poly-pathologiques qui nécessitent des soins pendant au moins trois mois », explique-t-elle. La télé-expertise a l’avantage de limiter les déplacements des personnes âgées dépendantes, de limiter les coûts de transports, d’éviter des passages aux urgences et d’assurer un meilleur suivi pour l’ensemble des patients du territoire. Néanmoins, le Dr Khalifa rencontre toujours le patient lors d’une première consultation. « J’ai besoin de le connaître, confirme-t-elle. Au cours de ce premier rendez-vous, je lui propose de le suivre ensuite par la télé-expertise. Puis j’en informe son médecin traitant dans le courrier de première consultation en lui indiquant le dispositif ». Les clichés sont réalisés par les infirmières des services d’Ehpad et d’HAD. Deux clichés sont nécessaires, l’un à 20 cm, l’autre à 1 m avec une règle graduée pour suivre les dimensions de la plaie. Les infirmières renseignent ensuite une fiche puis le tout est envoyé, par la plate-forme informatique PAACO, à Sandrine Khalifa, médecin référent. Elle se prévoit des créneaux horaires pour consulter les dossiers et rendre un avis. Selon les cas, un avis expert peut être requis auprès de médecins de l’hôpital : Dr Djamal Bouhraoua, dermatologue, Dr Catherine Dolci, angiologue, Dr Mathieu Bordas, chirurgien vasculaire, Dr Claire Faure-Gérard, diabétologue, Dr Anabele Dos Santos, infectiologue, et Dr Jean-François Mérienne, chirurgien orthopédiste.

Ce dispositif, actuellement en phase d’expérimentation, est amené à se déployer à moyen terme.

Réalisation

Intuitiv