Je recherche

Les activités physiques adaptées s’installent à l’hôpital

Patients
Les activités physiques adaptées s’installent à l’hôpital
Publié le 28 Mars 2018

Des enseignants en activité physique adaptée à la santé interviennent en diabétologie, en oncologie, en Ehpad et des activités spécifiques sont proposées aux patients souffrant de fibromyalgie.

Suite à la signature, en décembre 2016, de la convention entre l’hôpital et le Comité départemental olympique sportif 79 (CDOS 79), les activités physiques adaptées (APA) ont pris un nouvel essor dans la pratique des soins. « Nous bénéficions en diabétologie, au titre de la prévention, de l’intervention d’Antoine Barboza, coordinateur santé et activité physique adaptée mis à disposition par le CDOS, explique Michel Bey, directeur  de la prospective, des coopérations et des personnes âgées. Il intervient dans le service 17 heures par semaine auprès de patients accueillis en hôpital de semaine ». Ces derniers peuvent participer à des ateliers avant d’être orientés, en lien avec le médecin traitant, vers un club qui dispense des activités de sport adapté. L’objectif est bel et bien d’encourager les patients à pratiquer une activité physique régulière, adaptée et encadrée dans des structures sportives hors les murs de l’hôpital. Et les résultats sont là ! En un an, près de 300 patients hospitalisés en diabétologie pour déséquilibre du diabète ont participé au temps d’activités physiques adaptées (renforcement musculaire, marche, piscine…). Un tiers pratiquait déjà une activité et 95 patients leur ont emboîté le pas, à la grande satisfaction du Dr Claire Faure-Gérard, chef de service, et d’Antoine Barboza.

Evaluation, orientation, marche nordique

De son côté, Célia Dupont, enseignante APA, réalise en oncologie, à mi-temps, des séances d’évaluation des capacités physiques afin d’orienter les patients atteints d’un cancer vers une activité sportive adaptée à leur situation physique près de leur domicile. « Cela permet de mieux tolérer les traitements, d’aider à retrouver les capacités de son corps après les traitements et de réduire le risque de récidive », explique le Dr Paul Gesta, chef de service. « L’Etablissement, qui bénéficie du soutien financier de l’Agence régionale de santé, a acheté du matériel, tapis de marche, poids, ballon, podomètre », indique le directeur-adjoint. Avant d’ajouter : « Nous avons également investi dans des bâtons de marche pour des patients souffrant de fibromyalgie ». Une fois par semaine, ils pratiquent ainsi la marche nordique au sein d’un club, encadré par Bastien Bichon, enseignant APA.

Pour compléter ce dispositif, une démarche similaire existe à l’Ehpad Le Cèdre Bleu. Elle a été mise en place dans le cadre d’un projet d’activité physique pour personnes âgées en milieu rural. « Nous avons démarré à trois Ehpad en septembre 2016, nous sommes aujourd’hui à neuf(1) », se réjouit Michel Bey. Outre un mieux-être physique, ces activités ont pour objectif d’améliorer l’image de soi et de (re)nouer un lien social, ces groupes étant constitués de 10 personnes, 5 résidents d’Ehpad et 5 hors Ehpad.

 

(1) Mauzé-sur-le-Mignon, Saint-Pardoux, Chizé, Melle, Saint-Maixent, Chauray, La Mothe-Saint-Héray, Lezay et Niort.

 

Réalisation

Intuitiv