Je recherche

Le service pratique les soins de développement

Patients
Le service pratique les soins de développement
Publié le 07 Juin 2017

Les professionnels de néonatologie ont travaillé le temps de l’annonce et l’accompagnement de parents d’enfants nés avec un handicap.

Rien ne prépare de futurs parents à apprendre que leur enfant naîtra avec un handicap ou, pour les prématurés, avec des risques de séquelles neuropsychologiques. Aussi, depuis de nombreuses années, les professionnels de néonatologie travaillent sur ce temps de l’annonce pour accompagner au mieux les parents. « L’annonce est un moment fort émotionnellement, explique le Dr Frédérique Hay, pédiatre, responsable du service de néonatologie. Il faut nommer l’impensable pour les parents et modifier le rêve que les parents ont pu construire pendant la grossesse ». Cela demande un travail d’accompagnement psychologique subtil que le Dr Hay mène avec l’équipe pluriprofessionnelle de néonatologie.

L’annonce formelle s’effectue toujours en binôme : un pédiatre, une infirmière. Une relation au long court  se construit ensuite. «Annoncer, c’est aussi s’engager dans une aventure avec la famille et l’enfant  pendant plusieurs années », soulignent le Dr Hay et Karine Rousseau, cadre de santé en néonatologie. D’autres professionnels pourront intervenir alors dans la prise en charge : assistante sociale, psychologue, psychomotricienne…

 

Des soins de développement

D’emblée, pour favoriser et soutenir au mieux le développement global de l’enfant, le service de néonatologie pratique les soins dits « de développement » qui sont des stratégies de soins visant à favoriser un développement futur harmonieux, en travaillant sur l’environnement sensoriel du tout-petit. « Celui-ci doit être le plus adapté possible aux compétences et aux ressources d’enfants immatures », indique la pédiatre qui implique le plus tôt possible les parents « afin de mettre en place des liens d’attachement de bonne qualité ». Elle encourage le peau à peau. « Nous organisons le rythme des soins en fonction du rythme de l’enfant », complète Karine Rousseau.

Installés dans le pôle femme-mère-enfant depuis six ans, les soignants bénéficient d’un cadre architectural adapté à leur projet de soins centré sur la proximité des familles. Ainsi, Les parents peuvent être accueillis 24 h/24 et être en contact permanent avec leurs enfants. « Des études montrent que ces soins de proximité améliorent le devenir neuropsychologique à l’âge de deux ans et probablement plus longtemps », souligne Frédérique Hay.

Le travail de l’équipe de néonatologie a été récompensé par le trophée handicap MNH le 17 mai. Elle a reçu un chèque de 4 000 € qui servira à financer une partie de la formation FINE sur les soins de développement prévue pour les soignants en 2018. Montant total de la formation : 10 000 €. 

Réalisation

Intuitiv